Étiquettes

, , , , , , , , ,


Parfois certaines personnes vous invitent à dîner. Étrange, mais encore plus étrange est le drame que vous vivez intérieurement en pareille circonstance, qu’apporter ? Ou pire, qu’improviser ? Il est 20h, vous sortez du bureau et êtes attendu. La tragédie continue sur votre trajet. Vous arrivez les mains moites et vides, le front perlé de sueur, vous bredouillez une excuse. : « Le fleuriste, euh, le bureau, terminé tard, était fermé… euh. »

Halte là ! N’en rajoutez plus, vous risqueriez de passer pour quelqu’un de désorganisé voire de confus ! (Genre Vol au dessus d’un nid de Coucou, si vous voyez ce que je veux dire.) Mais alors en matière de cadeau lors d’un dîner que faire ?

En premier lieu sachez-le, la pratique du cadeau est très récente. Avant, c’est-à-dire quasiment jusqu’à la fin des années des 90, début 2000, on n’offrait rien, sauf à ne pouvoir réinviter ses hôtes car cela signifiait ne pouvant rendre l’invitation je vous paie mon dîner. Toutefois il y eut un glissement avec l’intensification du nombre de femme travaillant, donnant un nouveau sens à ce geste. Désormais il s’agît de remercier la maîtresse de maison pour ses efforts d’organisation. De plus avec les jeunes des années 80 et 90 devenus adultes qui ont pris l’habitude d’apporter un « petit quelque chose » lors de leurs surprises party, cette pratique s’est mue en petits cadeaux ! Actuellement, sachez le, si c’est appréciable ce n’est pas obligatoire, et dans certaines familles ou dans un certains milieux cela n’a pas encore fait son apparition.  Alors, Quand, quoi, et comment ?

Quand ?

Sachez qu’encore aujourd’hui il ne faudrait jamais apporter de cadeaux la première fois où vous vous rendez chez une personne. En effet vous ne connaissez ni les goûts, ni la taille ni l’appartement en général où vous vous rendez. Aussi plutôt que de faire mal, ne faites pas. En revanche si vous respectez cette règle, trois jours  après le dîner vous enverrez un mot de remerciement ( cf l’article à ce sujet ; Merci un Si petit mot…) éventuellement accompagné d’un cadeau qui sera en adéquation avec les goûts de vos amis, surtout si vous ne pensez pas pouvoir rendre l’invitation à dîner dans les deux mois qui suivent.

Quoi ?

Si vous recevez régulièrement, pensez ainsi à rendre les invitations à ceux qui ont pu vous inviter. Dès lors comme vous avez bien lu cet article, vous êtes réinvités. Vous pouvez ne rien apportez si vous vous recevez mutuellement régulièrement, sinon c’est que vous avez fait porter des fleurs ou un présent avant le dîner. Idéalement, oui je sais, les bisounours & co, mais idéalement donc, deux heures avant. Sinon arrivez avec un objet décoratif, en ce moment une bougie parfumée est en vogue, il faut très bien connaître la personne, la matière olfactive étant intime. Si vous optez tout de même pour des fleurs que vous portez vous-même, évitez le côté cimetière de certaines compositions, mais n’arrivez pas avec des fleurs coupées ! Ou alors il s’agit de ces bouquets qui baignent déjà dans l’eau et qui sont prêts à poser. Votre cadeau doit faire plaisir et non incommoder !

Vous pouvez également passer dans une maison sûr de votre choix, pour offrir des chocolats, des macarons, des pralinés voire même pour les plus audacieux, des Caviar Cubes (raisonnable quant au prix). Mais attention assurez-vous que votre hôte n’est pas d’allergie alimentaire. Soyez attentif à vos interlocuteurs et soyez observateurs. Il va sans dire, mais toujours mieux en le disant, à moins qu’il ne s’agisse d’une demande expresse, ou d’une proposition entre intimes avant le dîner, vous n’apportez pas le dessert. Pourquoi ? Parce que vous voudriez signifier «  Vous êtes nul avec vos dessert je préfère les miens » vous ne vous y prendrez pas autrement !

Quid des Alcools ?  Si leur abus est dangereux pour la santé et qu’il faille les consommer avec modération (oui oui j’ai une formation basic de juriste), il faut préférez les alcools forts que la maîtresse de maison pourra proposer en fin de repas. La « Williamine » ou eau de vie de poire du Valais Suisse, sont des possibilités, comme un bon whisky, ou un grand vin de porto ! Les bouteilles de vin quant à elles, s’offrent en précisant que ce n’est pas pour la soirée! Mais faites le qu’à de véritables amateurs, si ce n’est pas le cas ou bien si vous oubliez la petite phrase, vous auriez écrit sur l’étiquette « C’est mieux que ta piquette de l’autre fois », vous n’auriez pas mieux fait ! Les vins de Champagne ? (Appellation préférable car il existe aussi un vin rouge sans vinification avec méthode champenoise) Ah ! Oh ! Surtout pas malheureux ! A moins d’être sûr que cela soit une soirée dédiée aux vins de cette région, un dîner à moins de huit personnes, ou un brunch, jamais de Champagne, sinon vous obligeriez la maîtresse de maison à en servir et si elle n’en avait pas prévu, cela serait une belle humiliation !

Comment ?

Vous avez choisi le cadeau qui vous semble le plus pertinent, il faut maintenant savoir qu’un cadeau s’offre avec discrétion afin de ne pas mettre mal à l’aise les convives qui viendraient pour la première fois ou ceux qui pourraient se trouver dans une gêne passagère. En ce qui me concerne j’aime à le poser quelque part dans l’entrée et en précisant qu’il y a un petit quelque chose, trois fois rien, posé là bas… »

Ainsi seul les concernés sont informés et vous laissez à votre hôte le loisir d’organiser leur soirée comme ils l’entendent !

En résumé :

  • Jamais de cadeaux la première fois
  • Jamais de vin y compris ceux de champagne
  • Pas de fleurs en bouquet
  • Des Chocolats, des macarons, des alcools forts et pourquoi pas des bougies parfumées et autres…
  • Comment ? toujours avec discrétion !

Ainsi serez-vous des convives hors paire qui seront à coup sûr réinvité, surtout si vous savez rendre vos invitations et être des êtres d’esprits !

Bonne soirée !