Étiquettes

, , , , ,


Voici le dernier article compris  dans le cycle sur le déjeuner. Cette fois, une fois n’est pas coutume je parlerai d’un phénomène assez rare, mais qui peut se présenter.

Il s’agit du service. Non celui que vous allez dresser, qui lui est en fait le couvert, mais le service effectué par une personne. Ah ça y est, vous voyez ? Genre Gosford Park and co ? Alors en premier lieu, pourquoi cet article ? Par intégrité morale, afin d’être complet sur le sujet. Puis parce que dans la vie contemporaine, vous avez pensé que c’est si rare… ect…; mais avez vous réfléchi qu’il pourrait vous arriver de devoir organiser un déjeuner dans le cadre professionnel ? Voire de réserver un salon dans le cadre de réunions, qu’elles soient d’affaires ou diplomatiques ? Et oui dans la vie contemporaine, les déjeuners sont souvent de travail… Là encore il y a quelques règles à observer…  Vous me suivez ?

Ainsi que nous l’avons vu le principe le plus intangible qui soit en matière de déjeuner est celui de la simplicité et de la sobriété. Ce principe s’applique également dans le service par un tiers. S’il y a plus de 12 personnes à table il y aura maximum deux personnes pour assurer le service. En dessous, une seule personne s’en chargera. Le service pour le déjeuner est dit « A la Française ». Quid ? Et bien la personne, assurant le service, fera passer les plats une fois entre les convives en faisant attention de bien respecter l’ordre des préséances, tant et si bien que les personnes recevant seront servies en dernier. Le plat sera, une fois tout le monde servi, laissé sur la table, et la personne se retirera après avoir déposé les boissons, eaux et vin, dont idéalement les convives se serviront eux mêmes. La personne attendra d’être appelée pour paraître. Les convives pourront se faire passer le plat, se re-serviront eux même, sauf la sauce qui sera toujours passée par la personne réalisant le service.

Il en est ainsi pour l’entrée et le plat, en revanche pour les salades, le fromage et le dessert se sont les convives qui s’y adonneront. Mais ne les feront pas repasser, cela signifierait qu’ils n’ont pas assez mangé du reste des mets !

Enfin s’il n’y a pas de service, la solution est simple les plats sont posés sur la table et chacun des convives se fait passer le plat les uns aux autres. Si possible par la gauche afin que celui de gauche puisse le présenter à son voisin de droite. Les couverts de service devront systématiquement être présentés face à la personne qui se servira. Dans le déjeuner il est inutile que le plat fasse deux fois le tour.

Quant aux boissons, si une femme ne se sert jamais de vin, elle ne sert jamais les hommes pour autant en eau. Les hommes se servent eux même sans avoir à servir toute la table, mais s’enquièrent que leurs voisins ou leurs voisines aient bien de quoi boire. En revanche il incombe à l’homme se servant en vin de s’assurer du niveau des verres des autres convives, à commencer par le verre des dames !

Vous voilà désormais fin prêts pour organiser les déjeuners les plus exquis de Paris, il ne vous reste plus qu’à faire ce que les Français font de mieux, converser ! Mais ça sans pratique hélas aucun guide peut vous l’apprendre !