Étiquettes

, , , ,


Dans le cadre de la préparation de mes formations en savoir-vivre avec les empires du luxe, je découvre un mal bien français : La Réunion !

Non je ne parle pas du territoire d’outre les mers, simplement, de ce rassemblement de personnes assises autour d’une table, légèrement ovoïde et appelée, table de réunion.

Pourquoi cette forme de table ? Parce que dans une gestion à l’américaine des individus et des choses, autrement appelé « management »,  il est important de faire fi de la hiérarchie. Personne, ne préside officiellement à ces réunions. Alors voici quelques conseils pour éviter les catastrophiques cessions auxquelles j’ai parfois assisté, ou pas d’ailleurs…

Je sais je suis passéiste et nostalgique. Il y a trois ans encore les réunions étaient organisées, mais maintenant à quoi bon ?

En premier lieu, une réunion s’annule 24h avant, au minimum, quand il y a des collaborateurs extérieurs et non devant la porte ! En Interne cela se fait au moins 12h avant, dans les institutions les plus « short » pour ne pas écrire les moins organisées.

Il va sans dire que l’arrogance et la suffisance ne suffisent pas pour permettre à chacun de s’affranchir de ces principes de basses.

Puis en préparant sa réunion, voici une petite liste à  « checker » pour que cela se passe bien :

La victime de « réunionnite aigüe et inutile » s’assurera au moins :

  • Qu’une salle suffisamment spacieuse est disponible
  • Qu’un ordre du jour précisant qui est qui et pourquoi a bien été communiqué, oui je sais que de gros mots !
  • Que des boissons chaudes et froides soit à disposition, ou à défaut en proposera
  • Qu’un « time keeper » ai été désigné, un gardien du temps paraît bien solennel simplement pour regarder sa montre
  • Si des personnes arrivent en retard, elles s’en excuseront et si elles prennent la parole elles se présenteront
  • La réunion se conclura par une conclusion, si, si, je vous assure c’est ainsi que cela s’appelle,  qui pourra en plus faire la synthèse des avancés, ouf, je l’ai dit sans m’écorcher !

C’est en respectant ces quelques principes que des réunions serviront, peut-être, enfin à quelque chose… Et qui sait peut-être que certains guériront ou du moins auront l’impression de se soigner en ne faisant pas perdre leur temps aux autres…