Étiquettes

, , , ,


Ce matin, je lisais sur Facebook, ou plutôt je relisais le post du très remarquable auteur du blogue : Stiff Collar, tailleur français qui propose un superbe travail sur l’avenue de la Tour-Maubourg. Messieurs, je ne suis pas dans un esprit mercantile, alors si un jour vous êtes dans le mode plaisirs d’homme, je vous conseille après un déjeuner chez Petrossian de passer chez ce tailleur. Je vous mets ici le lien vers son blog : http://stiffcollar.wordpress.com

Et son site : http://www.scavini.fr/sca1.htm

Et donc Julien Scavini écrivit au sujet du voyage officiel de Monsieur François Hollande : L’Empereur invita le Président Hollande à un dîner d’État en… smoking ! En smoking -!- et non en Habit. C’est vraiment qu’il ne nous considère pas !

Alors pour rappel, Monsieur Raffarin fut récipiendaire de sa distinction en habit, Monsieur Fillon fut reçu en Habit, qui est depuis longtemps la tenue dans laquelle le Japon reçoit ses hôtes occidentaux.

Déjà, si le site de Julien Scavini est plus à même de vous montrer un smoking, et un habit, voici un simple rappel. L’habit est la tenue de réception, la plus officielle, nœud papillon blanc, gilet et chemise blanche et le frac ou queue de pie, quant au smoking il est noir, chemise blanche de coton aux boutons cachés, galon sur la couture du pantalon et le nœud papillon est noir. C’est une tenue, aussi étrange que cela puisse paraître à certains, qui est considérée comme plus détendue et plus neutre.

Cela me permet de rappeler quelques points qui ont leur importance, à commencer par le fait que le savoir-vivre est un ensemble de codes verbaux et non verbaux.Le protocole à fortiori a renforcé la signification de chaque élément. Quand je fréquentais les moquettes épaisses des ambassades feutrées, un jour un diplomate français m’expliqua que le fond et la forme dans la diplomatie sont indissociables, car ils se servent les uns les autres et marquent les fonctions des uns et des autres. Je me permets de rajouter qu’il s’agit ainsi de mettre en avant par des attributs symboliques qui représentent un État, c’est-à-dire en démocratie, l’ensemble de la population.

Alors, revenons sur le Japon, dont la culture est faite de bien des symboles et des détails. Ce pays a su à un tournant de son époque appliquer au protocole ce qu’elle a fait à sa propre culture. Faire des éléments de nos pays anglo-européens à leur sens du détail. Dès lors quand lors d’un dîner d’État, Sa Majesté l’Empereur du Japon, reçoit Monsieur le Président, en smoking, c’est autant de secousses qu’un invisible tremblement de terre, dont les Japonais sont hélas ! bien familiers, dans les relations entre la France et le Japon, car c’est une manière de signifier à notre président l’image qu’il renvoie, et par la même celle de notre pays… Comme quoi un simple nœud papillon peut tout signifier même sans battre des ailes…

PS : Comme toujours si vous notez des erreurs orthographiques je vous invite à me les signaler…