Étiquettes

, , , , , , , ,


Je ne sais si c’est parce que quand on entre dans un taxi, il écoute dans 70 % des cas des émissions sportives voire des matchs de foot, sans se soucier de savoir si celui qui paiera apprécie ou non, que je fais ce lien entre Taxi, foot et savoir-vivre. Ou peut-être est-ce par ce que les joueurs de foot sont leurs modèles qu’ils en prennent tous les mauvais côtés, mais l’actualité me permet pour mon dernier billet de l’année 2013 de pousser un coup de bouille ! 

Une première incise me permet un petit rappel. Le savoir-vivre n’est pas hypocrisie. Il est au contraire la capacité de pouvoir dire sans être malotru.

Mais revenons-en à l’actualité. Je rebondis sur deux infos assez emblématiques. Le geste du footballeur et le décret des  taxis, demandant aux VTC d’attendre 15 minutes. L’un est l’autre sont d’une grossièreté sans nom.

L’un est l’autre se répondant, je débute par les footballeurs, pour des raisons alphabétiques. Ces enfants gâtés, surpayés, au nom du droit à l’image, sont des modèles pour tous les milieux sociaux confondus. Ils se permettent des écarts de langages comme de comportements à peine tolérables. « Ils n’ont pas eu d’éducation, ils n’ont pas eu la chance de… » disent certains. Mais nombres de personnes issues des mêmes univers qu’eux n’ont pas le même comportement. Ils ont surtout fait de l’argent un veau d’or et sont dans une logique sans limite.  Bref, quand ce n’est pas un geste, c’est un mot qui ne va pas.  À mon sens il faudrait conditionner dans leurs contrats leurs salaires astronomiques à des cours de savoir-vivre. Pour ma part il faudrait me payer une fortune pour accepter de me salir les mains en saluant les joueurs d’une équipe de France qui n’a aucune autre légitimité que celle d’être 11 péquins mal dégrossis courant après une balle. Alors déjà que je n’étais pas porté sur le foot, plus le temps passe plus cet univers me paraît nauséabond.

Nauséabond… Comme l’habitacle des taxis qui écoutent les matchs de foot. Alors je sais que pour 8 chauffeurs qui sentent la transpiration, dans des taxis inconfortables, en faisant des ronds dans Paris, il y en a deux qui sont honnêtes et corrects. Oups! J’ai confondu avec la classe affaire à laquelle le commun, dont je fais parti, n’a pas le droit. Voilà bientôt dix mois que je ne prends plus le taxi. Et le décret qui tombe, tombe vraiment mal. Au-delà du fait que nous sommes rétrogrades en Europe, le plus exaspérant, est l’absence de remise en cause. Pourquoi je ne prends plus le taxi ? Tout simplement, car j’en ai marre des chauffeurs de taxi, qui ne savent pas dire bonjour, qui ne savent pas baisser la radio, ou qui passent des appels personnels en fumant leurs cigarettes. Enfin il y a ceux qui tiennent des propos racistes, mais qui ne pourrait supporter de nous laisser descendre quand on le souhaite, sans parler de ceux qui frappent leurs clients en les laissant sur le trottoir… C’est arrivé à une amie, qui a refusé de porter plainte, terrorisée, car elle avait donné son adresse. En somme s’ils ne comprennent pas que le problème n’est pas le prix, mais leur comportement que faire ?

Brefs Messieurs les footballeurs et messieurs les chauffeurs de taxi, commencez par être polis et tout ira mieux. Au risque de jouer le rôle de vos parents, je vous dirais simplement : «  Dites bonjour à la Dame ou au Monsieur, tenez-vous droit, et soyez polis , demandez si vous pouvez fumer ? ou plus simplement parfois taisez-vous. Et peut-être, oui j’écris bien peut-être qu’alors les clients seront sympas, et les fans de foot un peu plus cérébrés…

Dans tous les cas je vous souhaite une année 2014 pleine de Savoir-Vivre